Limace de mer : une espèce qui s’auto-décapite !

by Lukas Joseph


C’est une découverte surprenante qui n’a pas fini de faire parler d’elle. Parmi les nombreux animaux marins, une espèce de limaces de mer, nommée Elysia marginata, est parvenue  à détacher sa propre tête du reste de son corps afin d’en reconstituer entièrement un nouveau  en quelques semaines seulement. 

Une découverte étonnante

Des récentes recherches scientifiques menées au Japon ont mis en lumière un événement tout à fait particulier. En effet, une espèce de  limaces  de mer, appelée aussi Sacoglossa, s’est auto-décapitée pour faire repousser un nouveau corps.

De cette manière, cette espèce se voit contrainte d’attendre que tous ses organes vitaux repoussent entièrement en moins d’un mois. Ce phénomène  appelé également “autotomie”, a été observé par les chercheurs Sayaka Mitoh et Yoichi Yusa

Un phénomène naturel ? 

De la même manière que certaines espèce de reptiles (comme le lézard qui se débarrasse de sa queue pour échapper à ses prédateurs laquelle  se reforme en 2 mois) cette espèce de limace de mer serait tout aussi capable de reconstituer la totalité de son corps à partir des cellules souches situées à la base de son cou. 

La salamandre est elle aussi connue pour avoir la capacité étonnante de faire repousser ses membres ( même ses yeux) en 1 an. 

En effet,  ce phénomène de reconstitution a déjà été observé sur bon nombre d’espèces sous-marines telles que les méduses, étoiles de mer ou autres.
Bien sûr, des recherches sur les causes  de cet étrange phénomène sont toujours activement menées. 

La vraie raison 

Malgré quelques incertitudes, cette autonomie ( autrement dit le fait de perdre une partie de son corps volontairement) pourrait permettre à ces limaces de mer de se débarrasser des parasites susceptibles de gêner leur reproduction… Une autre théorie suppose qu’elles peuvent ainsi éliminer les toxines, ou qu’elles peuvent s’extirper des algues dans lesquelles  elles se sont  emmêlées.

C’est l’hypothèse la plus plausible, mais les scientifiques continuent actuellement d’approfondir leurs recherches afin de comprendre tous les mystères engendrés par  cette découverte. Il serait beau d’imaginer que cette autotomie puisse déboucher sur de nouvelles thérapies médicales