Anémone de mer, une espèce menacée

by Lukas Joseph


L’ anémone de mer  est un animal étonnant. Elle est menacée d’extinction sous l’effet du réchauffement climatique.  Elle peut attirer les plongeurs par sa forme de fleur mais elle peut provoquer aussi des réactions urticantes. On vous dit tout !

Ortie de mer : son deuxième nom

Les anémones de mer ou orties de mer sont des animaux marins qui se fixent sur les rochers. C’est un proche parent des coraux mais ces deux espèces ont,  néanmoins, des différences notables  puisque l’anémone n’a pas de squelette. Elle reste fixée à des rochers toute sa vie grâce à des sortes de ventouses. C’est donc un polype. Elle a aussi une bouche entourée de tentacules. Certaines anémones peuvent se détacher de leur rocher pour se fixer sur un autre. Les anémones de mer vivent généralement seules mais on observe parfois qu’elles peuvent vivre en groupe.

Petit être vivant, sa taille peut varier de 1,25 centimètres à 2 mètres de diamètre. L’anémone de mer a peu de prédateurs mais la tortue des mers en fait partie. Elle grandit grâce aux planctons, aux crevettes et aux petits poissons qui représentent ses principales proies. L’ortie de mer possède des cellules urticantes. Elle s’en sert pour paralyser ses proies. Ensuite ses tentacules les capturent et les apportent à sa bouche. Le régime alimentaire de l’anémone est donc carnivore.

Anémone de mer piqure

Les anémones de mer se trouvent principalement dans les zones rocheuses. Les plongeurs sont souvent attirés par son esthétique mais il est préférable de « la toucher avec les yeux » car elle peut provoquer des réactions urticantes ou des réactions allergiques chez l’homme.

Vous pouvez également consultez notre article “Piqure de meduse , 8 remèdes qui soulagent” !

Le venin des anémones de mer est libéré par des tentacules. En vous approchant un peu trop, vous pourriez ressentir de légers picotements car la peau de l’homme est résistante aux piqûres grâce à son épaisseur. Toutefois,  dans certaines situations, une piqûre de l’ortie de mer peut entraîner des crampes, des douleurs, des irritations, des maux de tête, des nausées ou de la toux. Soyez vigilants car ces lésions peuvent parfois être mortelles !

Pour la soigner, respectez ces étapes :

  • Rincez la zone cutanée avec de l’eau de mer
  • Frottez légèrement pour essayer de retirer les filaments, refaites-le avec du sable
  • Retirez le sable à l’aide d’un morceau de carton ou d’une carte
  • Appliquez ensuite de la vaseline pour apaiser et réduire l’inflammation de la zone
  • En cas de démangeaisons importantes, prenez un antihistaminique

Si la sensation de brûlure vous dérange, approchez une cigarette allumée près de la piqûre pendant quelques minutes ou passez la sous l’eau chaude.

Ortie de mer : une espèce supplémentaire menacée

Le phénomène de blanchiment touche aussi les anémones de mer sous l’effet du réchauffement climatique. La surpêche et la pollution affectent également ces animaux.

Un certain nombre de poissons dépendent des anémones des mers dont  ils se servent comme nourriture et protection. Comme les récifs coralliens, les anémones de mer ont de jolies couleurs telles que le jaune, le rouge, le rose, le vert… et elles servent d’abri à de nombreuses  espèces de poissons et notamment  le poisson-clown.

Les anémones sont de plus en plus affaiblies par la hausse de la température de l’eau. Quand la température est trop haute, elles rejettent des symbiotes et blanchissent.

Le blanchiment des anémones entraîne la disparition de plusieurs espèces de poissons. Le poisson-clown, célèbre grâce au film Némo, arrête ainsi de pondre ses œufs quand les anémones ont  blanchi.

Consultez également notre article sur le blanchissement des coraux !