Bouteille de plongée, comment bien la choisir ?

by Lukas Joseph


S’il y a bien un sport où bien choisir son équipement est essentiel, en premier lieu pour des raisons de sécurité, c’est bien la plongée sous-marine. Et pour faire les meilleurs choix, il est important de se rendre compte de ce qu’on achète et surtout de bien connaître les critères essentiels à prendre en compte pour prendre la meilleure décision en ce qui concerne l’équipement le plus adapté à votre pratique, votre expérience et les conditions dans lesquelles vous plongez.

Que vous soyez débutant ou plongeur avisé, nous vous détaillons dans cet article tout ce qu’il est important de savoir sur cet outil plus qu’indispensable à tout plongeur.

Bloc de plongée : à quoi ça sert? 

Les bouteilles de plongée ou couramment appelées « bloc de plongée » sont des cylindres pouvant contenir entre 4 et 20 litres d’air comprimé et sont dans la plupart des cas utilisées à l’unité.

Dans certains cas et pour avoir une capacité de gaz plus importante ou de sources distinctes à disposition (importante utilisation en plongée profonde avec changement de gaz), un plongeur peut avoir recours à plusieurs bouteilles. En effet deux d’entre elles peuvent être jumelées et ainsi former une bi-bouteille, communément appelé “bi”. 

Les différents types de bouteilles de plongee

Il existe plusieurs types de bouteilles de plongée qui peuvent servir durant les différents stades d’une plongée. Il y’a par exemple les bouteilles d’oxygène, un type de bloc de plongée qui contient 100% d’oxygène.

Elle sert à accélérer la phase de décompression. Elle nécessite des précautions particulières. Mais aussi ce qu’on appelle les bouteilles relais utilisées dans le cadre des plongées plus profondes et les tampons qui sont des bouteilles fixes gonflées à très haute pression et servant principalement de réservoir. 

Comment ça fonctionne ? 

La bouteille de plongée qui contient un gaz comprimé nécessite forcément de l’équiper de ce qu’on appelle “un détendeur”. En effet ce détendeur va adapter la pression du gaz fourni au plongeur à la pression ambiante afin que ce gaz soit respirable. Pour rappel, plus le plongeur est profond, plus la pression est élevée.

Le bloc  se compose donc d’une robinetterie sur laquelle s’adapte ce détendeur. Vissée au sommet de la bouteille de plongée, cette robinetterie comporte un système de « réserve ». Autrement dit, il s’agit d’un ressort chargé de bloquer l’arrivée d’air du plongeur. 

Pour résumer, un bloc “classique” est donc composé de plusieurs éléments tel qu’un bloc en acier ou une bouteille plongée aluminium, un robinet permettant de connecter le détendeur à la robinetterie de la bouteille, un culot en PVC qui protège et maintient la bouteille en position verticale, une poignée de portage et un filet de protection. 

Les différents blocs de plongées

Le choix de son bloc de plongée n’est pas à laisser au hasard. En effet, il existe de nombreux critères sur lesquels se reporter pour acquérir le bloc de plongée le plus adapté à votre utilisation.

Ces critères reposent notamment sur les matériaux qui composent ce bloc de plongée, sa capacité de volume en litre mais aussi son type de système utilisé qu’il soit YOKE ou DIN. Nous vous expliquons dans cet article les différences entre ces différents composants. En effet, chaque expédition doit être évaluée correctement afin de déterminer, toujours pour des raisons de sécurité, l’équipement le plus adapté.   

Bloc de plongée: volumes et matériaux 

Il existe 3 matériaux principaux qui distinguent ces blocs de plongée tels que l’aluminium, l’acier ou encore le carbone

Nous l’avons vu précédemment, les blocs de plongée peuvent contenir entre 4 et 20 litres d’air comprimé. Il est donc important de connaître la durée de votre prochaine expédition aquatique ou bien la profondeur à laquelle vous vous aventurerez afin de savoir quel volume est le plus adapté. 

Le volume d’air comprimé que doit contenir votre bouteille dépend de votre type de plongée et de votre besoin en autonomie. Le temps d’utilisation d’une bouteille de plongée varie en fonction de plusieurs facteurs tels que son volume d’air comprimé, sa pression de gonflage (200 bars, 230 bars…), de la profondeur à laquelle vous souhaitez plonger ou de votre consommation d’air habituel en milieu extérieur. Il y a donc beaucoup de facteurs à prendre en compte avant de déterminer le volume nécessaire. 

Bloc de plongée: Yoke ou Din ?

En plongée, il est essentiel de bien choisir son type de régulateur. On les distingue surtout à travers leur mode de fixation. Le DIN est un type de régulateur qui se visse directement sur le robinet de la bouteille de plongée. Il est d’ailleurs devenu la norme dans la plongée sous-marine moderne. Cependant le vissage d’une valve DIN peut être assez laborieux et l’utilisation d’un régulateur YOKE peut se montrer relativement plus facile et pratique  pour beaucoup de plongeur.

Il existe d’ailleurs des endroits dans le monde où le YOKE est particulièrement utilisé, et où les bouteilles sont équipées de soupapes à culasse adaptées . Le régulateur YOKE  est couramment utilisé dans certaines régions des États-Unis, des Caraïbes, d’Australie et d’Asie. Si vous projetez de plonger dans l’une de ces régions, il peut être intéressant d’avoir recours à un système YOKE afin d’améliorer et de faciliter grandement votre expérience. 

Bouteille de plonger : Entretien et réglementation 

Un entretien régulier de son équipement est obligatoire selon les normes en vigueur, afin d’assurer un usage en toute sécurité de son équipement et de limiter les différentes infections liées aux bactéries potentiellement présentes à la suite de vos précédentes expéditions sous-marines.

Nous verrons donc dans cet article la procédure de requalification du matériel de plongée ainsi que les conseils à mettre en pratique pour entretenir son équipement. 

Réglementation en vigueur

Il est très important de rappeler qu’un entretien régulier est nécessaire et obligatoire et qu’un certaines réglementations gravitent autour de l’usage de ce type de matériel de plongée. 

  • Une inspection périodique est réalisée sous la responsabilité de l’utilisateur (TIV) et doit être réalisée tous les ans pour les bouteilles de plongée acier, aluminium et composite. 
  • Les bouteilles doivent nécessairement être évaluées avant chaque gonflage
  • La requalification périodique doit être faite tous les deux ans ; cependant elle peut être faite tous les six ans si elle est soumise à une dérogation. La requalification concerne le bloc en lui-même mais également les accessoires sous pression qui lui sont complémentaires. Ces requalifications sont effectuées par un expert d’un organisme habilité ou d’un service d’inspection reconnu.Une attestation rédigée et signée de ces analyses de requalification est remise à l’utilisateur plongeur par l’expert lui-même. Il est très important de souligner que votre bouteille de plongée doit subir un examen minutieux externe et interne au minimum une fois par an.

Bloc de plongée : leur entretiens 

Il peut être utile de suivre ces quelques conseils qui vous permettront un bon entretien de votre équipement. Il est important de désinfecter régulièrement votre matériel afin de supprimer le danger lié à la présence de certains micro-organismes. Il est donc essentiel de choisir une solution adaptée pour une application sur le matériel de plongée en question.

Nous vous invitons à opter pour un produit bactéricide, fongicide, virucide, ayant subi des tests microbiologiques selon les protocoles des normes AFNO. Il peut être également utile de choisir un produit qui soit également un produit d’entretien nettoyant, car le pouvoir désinfectant ne fonctionne qu’en contact avec le micro-organisme et n’est donc efficace que sur une surface nettoyée.

Il est important de prendre en compte un temps d’application minimal de 5 à 10 minutes afin d’obtenir une meilleure efficacité. Enfin un rinçage permettra d’éviter le contact des molécules néfastes et potentiellement dangereuses avec la peau. 

Les Mini bouteilles de plongée sont à la mode

Désormais , vous pouvez vous procurer des mini bouteilles de plongée vous permettant d’explorer les fonds marins sur une durée définie. En effet, cette nouvelle tendance a permis de rendre la plongée sous-marine accessible au plus grand nombre. 

Moins chères  que des blocs de plongée traditionnels, les mini bouteilles de plongée représentent un moyen pratique de respirer sous l’eau sans s’encombrer d’un matériel de plongée standard.

Différents modèles de ces mini bouteilles sont déjà en vente sur le marché. Il est donc important de choisir celui qui sera le plus adapté à votre type d’utilisation. 

On vous livre dans cet article notre top 5 des meilleures mini bouteilles de plongée !


Il est aussi  important de garder à l’esprit que, même si ces produits sont aujourd’hui  facilement abordables, ils nécessitent une certaine expérience de  la plongée et certaines précautions dans l’utilisation de ces mini-bouteilles. En effet, ,utiliser ce type de bouteille n’est pas sans risque. Aussi n”hésitez pas à vous renseigner au préalable auprès des professionnels.