Protection des océans : leur état d’ici 2050

by Lukas Joseph


Savez-vous que nos océans pourraient être sauvés d’ici 2050 ? Ce sont les scientifiques qui le disent ! Mais pour cela, des mesures de conservation doivent être mises en œuvre rapidement !

Vie océanique : Où en sommes-nous ? 

Aujourd’hui, l’état des océans est critique : avec un tiers de poissons victimes de surpêche et un tiers des habitats marins détruits, il est urgent d’agir afin de préserver l’écosystème marin.

Eh oui, la pêche et la pollution sont les principaux facteurs de sa destruction.

D’ailleurs, ¼ des émissions de C02 est aujourd’hui absorbée par les océans. Cette acidification des océans a de terribles conséquences comme la confusion chez les jeunes poissons. Ces derniers finissent par voir leur odorat, vision et ouïe réduits. Ils ont ainsi plus de mal à se nourrir notamment lorsqu’ils chassent. Encore plus néfaste que le CO2 : le nitrate ! Il s’agit du polluant le plus dangereux pour la faune et la flore marines !  

Les zones mortes ? Cela vous dit quelque chose ? Il s’agit de zones sous-marines privées d’oxygène en raison des activités humaines. 

Pour en savoir plus, consultez notre article sur “Zone morte, un phénomène qui s’accentue dans les océans ?”

Enfin, comment ne pas évoquer les récifs coralliens : une des espèces marines les plus impactées par le réchauffement climatique. Selon le GIEC, si l’on ne fait rien, la température de l’eau sera de 1,5°C en 2100. Or,  à 2°C, le processus de disparition du célèbre cnidaire deviendra inévitable ! C’est pourquoi  il est important de ne pas attendre 2050 pour agir.

En effet, 30 ans au minimum sont nécessaires pour observer une évolution positive à la suite des mesures mises en place dans le but d’endiguer la destruction de nos océans  ! 

Mesures mises en place

Lorsque l’on sait qu’il faut de 30 ans à un siècle aux coraux et éponges pour être restaurés, une à deux décennies pour les marais salants et mangroves et 100 ans pour les baleines et la quasi-totalité des tortues marines.

On comprend pourquoi  les grandes institutions chargées de  la protection environnementale de l’écosystème marin ont  dû prendre les mesures  d’urgence nécessaires  pour faire face à cette situation !

Le réseau français des aires marines protégées

Bien que l’objectif de 20% des eaux françaises couvertes  par, au moins, une aire marine protégée, ait été atteint, Emmanuel Macron a présenté des nouvelles mesures en janvier 2021 afin de continuer sur cette lancée. 

One Planet Summit : une réunion internationale sur les changements climatiques

Quel est le but de cette stratégie adoptée par le gouvernement français ? Il s’agit d’étendre le réseau d’aires protégées et d’améliorer leur intégration au sein du territoire. Pour y parvenir,  un plan d’action a été mis en place :

Parmi d’autres, la mesure phare relative à la protection de la vie sous-marine est l’intégration de 75% des récifs coralliens en vue d’en protéger 100% d’ici 2025 !

Un autre point important a été évoqué : il s’agit du renforcement d’actions pour sensibiliser le plus grand nombre  au sujet  des aires protégées.

Protéger les aires marines qui ne sont pas encore protégées 

Tel est l’objectif que s’est fixé une équipe de scientifiques. Aujourd’hui, il s’agit de l’étude la plus complète relative à la protection des aires marines. (janvier 2021)

Trois grandes institutions ont financé cette précieuse étude : la Fondation pour la recherche sur la biodiversité, EDF et sa fondation Total par le biais  de projets de recherche ainsi que Free et  Pelalgic du centre de synthèse et d’analyse sur la biodiversité.

Quel en est le concept ? Il importe d’identifier les aires marines pouvant protéger plus de 80% des habitats sous-marins ! Selon ces scientifiques, une collaboration mondiale autour de ce projet permettrait de protéger au moins 30% de l’océan d’ici 2030.

Comité France Océan

En 2018, le Comité France Océan a mis en œuvre  un programme de travail régulier pour lutter contre les déchets marins, pour la protection de la biodiversité marine, contre l’artificialisation des mers et des littoraux et contre tous les freins et les obstacles visant à faire échouer ces actions.

Les 2 objectifs principaux sont les suivants : 

0 déchet plastique en mer en 2025

-Mise en place d’un plan d’action pour la protection des cétacés

Ce plan suit quatre grandes lignes : 

  • Renforcement de la connaissance des populations de cétacés et des activités humaines
  • Réduction de la pression anthropique sur les cétacés
  • Renforcement de l’action internationale relative à la protection des cétacés
  • Mobilisation des divers acteurs et parties prenantes

Oeuvrer à notre échelle

Si de nombreuses institutions se sont mobilisées compte tenu de l’état désastreux dans lequel se trouve  nos océans, nous pouvons nous aussi agir à notre échelle et à travers plusieurs gestes simples.

Voici le top 10 des conseils donnés par l’ONU afin de protéger nos océans ! 

1-Arrêtez de boire de l’eau en bouteille

Eh oui, la quasi-totalité de nos déchets plastiques se retrouvent dans l’océan et  il faut environ 450 ans pour qu’UNE seule bouteille s’auto-recycle ! 

2-Jetez les mégots de cigarettes à la poubelle

Les mégots constituent 40% des déchets présents en mer Méditerranée et on en compte 4500 milliards jetés dans la rue chaque année  (dont beaucoup finissent dans la mer).

3-Consommez les espèces de poissons non-menacées

N’hésitez pas  à demander des renseignements sur la provenance du poisson que vous achetez. A-t-il été pêché ou élevé dans un environnement éco-responsable?

4-Réduction de l’empreinte carbone

Privilégiez le vélo ou les transports en commun et non l’ usage de la voiture.

5-N’utilisez pas de gobelets, couverts et pailles en plastique jetable

Aujourd’hui, la moitié des tortues marines retrouvées mortes avaient pris un déchet plastique pour une proie !

6-Informez-vous avant de consommer 

Évitez d’acheter des produits comportant du “ polypropylène”, “polyéthylène téréphtalate”, “polyméthacrylate de méthyle” ! 

Consultez également notre article “Creme solaire bio, Lesquelles sont respectueuses des océans ? “

7-Organisez une collecte de déchets sur la plage

Cela permettra de sensibiliser le plus grand nombre   à l’importance de préserver nos océans ! 

8-Evitez d’acheter des produits dans des emballages plastiques

Eh oui, à défaut d’être recyclées, 13 000 mille tonnes de plastiques sont retrouvées chaque année dans les océans !

9-Vous avez un animal de compagnie ? Soyez responsable !

Ne jetez pas la litière de votre chat (présence de composants chimiques nocifs pour l’environnement) dans les toilettes car le cycle des eaux usées la reversera dans les océans. Faites également attention aux ingrédients lorsque vous achetez de la nourriture pour votre animal.

Vous voulez un poisson ? Optez pour un poisson sauvage et autre élément important : ne relâchez pas vos poissons dans l’eau car cela pourrait nuire à l’équilibre de l’éco-système marin !

10-Soutenez une organisation qui protège la vie marine

Vous êtes sensibles à la cause de la  préservation de l’ écosystème marin ? Alors, n’hésitez pas à vous engager auprès d’un organisme promouvant ces valeurs ! 

On espère que cet article vous aura permis de prendre conscience de l’importance d’agir pour préserver et sauver nos océans ! S’engager auprès d’un organisme et faire attention à ses déchets sont autant de petits gestes simples que vous pouvez mettre en pratique afin d’ œuvrer à la préservation de la faune et la flore marines.

On compte sur vous !