Blanchissement des coraux, un phénomène dangereux

by Lukas Joseph


Le blanchiment est l’une des principales causes liées à la future extinction des coraux. On vous dit tout dans cet article.

Consultez également notre guide ultime pour tout savoir sur les coraux!

D’ici la fin du siècle , tous les récifs pourraient disparaître à cause de la pollution, du réchauffement climatique, de l’eau et de la surpêche

Le corail est un animal qui vit dans l’eau. Il peut vivre en symbiose avec une algue, c’est-à-dire que l’algue va aider le corail. Elle va se trouver à l’intérieur du corail et va lui donner de la nourriture pour qu’il puisse grandir.

Cela concerne en grande partie les coraux durs c’est-à-dire ceux qui ont un squelette en calcaire. Le blanchiment se produit lorsque l’algue sort du corail. Lorsqu’elle n’est plus là, elle ne peut plus lui donner suffisamment  à manger. Le corail ou plutôt sa partie vivante va, au bout d’un moment, mourir. Seul le squelette va rester.

Les deux tiers de la Grande Barrière de corail en Australie ont déjà subi un blanchissement ou blanchiment du corail.

En 2017, l’aquarium de Paris avait proposé une exposition sur les ravages du blanchissement des coraux, pour sensibiliser et expliquer le programme marin de l’UNESCO. Les différentes activités montraient le phénomène de cet écosystème en danger.

Blanchiment coraux : constat alarmant

Les chercheurs alertent sur le blanchiment des coraux qui est très inquiétant. Des scientifiques affirment qu’en 2016 et 2017, 1500 kilomètres de récifs étaient affectés alors que les coraux qui grandissent le plus vite mettent  au moins une décennie pour se reconstituer.  Cela ne leur laisse que très peu de chance de survie. 

De nombreux coraux ont perdu leur couleur étincelante. En 2016, 93% de la Grande Barrière de corail australienne a subi ce blanchiment , et 50% de ses coraux sont morts en 2 ans. Dans le monde, ces épisodes de blanchiment sont de plus en plus nombreux. La cause principale est la hausse de la température des mers, due au réchauffement climatique. Pourtant, le rôle des coraux est fondamental pour la planète.

Consultez également notre article “10 choses intéressantes à savoir sur les coraux” !

Rappelons qu’un récif se compose non seulement du corail mais également de poissons et de planctons. Tous ces éléments constituent l’écosystème récifal.

Dans les années 1980, des blanchiments se produisaient tous les 25-30 ans en moyenne. Aujourd’hui, c’est tous les 6 ans. Ce rythme menace le rétablissement des coraux. Si la vitesse du réchauffement climatique ne ralentit pas, le phénomène pourrait revenir chaque année d’ici à 2050.

Blanchiment des coraux : des solutions durables

La grande barrière de corail est le plus vaste récif corallien du monde. C’est le plus grand organisme vivant de notre planète.

Aujourd’hui le blanchiment est l’ennemi numéro un du récif corallien et le changement climatique en est la cause. Il existe une solution toute simple pour y mettre un terme : réduire nos émissions de carbone à l’échelle de la planète. Si  nous n’y parvenons pas, la survie des récifs est compromise.

La première urgence est, en effet, de ralentir le réchauffement climatique des océans en utilisant plus d’énergies renouvelables. Moins de CO2 dans l’air signifie, bien sûr,  que les océans s’acidifient moins rapidement et que les organismes sont en meilleure santé.

A notre échelle, limitons la pollution grâce à des actions simples :  ne pas jeter ces déchets, les recycler, ramasser les plastiques trouvés sur la plage… Profiter de nos vacances signifient aussi respecter notre environnement. Il faut pratiquer un tourisme plus responsable, il faut ainsi développer la plongée sous-marine respectueuse des espèces et des écosystèmes en mettant en place des règles comme celles de  limiter le nombre de plongeurs, de les encadrer et de les sensibiliser.

Si cette article vous a plu , vous aimerez également “Corail, l’impression 3d au secours des récifs coralliens” !